Quelle est la hauteur légale d’un garde-corps terrasse ?

Les garde-corps sont des dispositifs de sécurité essentiels pour prévenir les chutes. Ils sont couramment utilisés sur les balcons, les terrasses, les escaliers, les mezzanines, et autres structures similaires. Selon la norme NF P01-012, il est obligatoire d’installer une barrière de protection sur les ouvertures des étages supérieurs, à l’exception du rez-de-chaussée. Le respect des normes de construction est crucial pour se conformer à la réglementation en vigueur.

La hauteur à laquelle doit être installé les garde-corps terrasse

En tant que propriétaire d’un immeuble ou d’une maison, l’installation d’un garde-corps sur votre balcon ou votre mezzanine nécessite de se conformer aux réglementations en vigueur. Selon la loi, un garde-corps intérieur doit avoir une hauteur minimale de 1 mètre à partir du sol. Cependant, il est important de noter que la hauteur spécifique d’un garde-corps peut varier en fonction de la nature des travaux et des risques associés. Cliquez pou trouver plus d’informations sur les garde-corps terrasse !

A voir aussi : Les secrets de l'art subtil d'utiliser des coussins dans la décoration intérieure

Les garde-corps, également appelés garde-fou, assurent la sécurité des personnes sur les escaliers, balcons, loggias et terrasses, tout en ajoutant une touche esthétique. Selon leur emplacement, ils peuvent être désignés sous différents termes tels que rampe d’escalier, balustrade ou rambarde. Selon le Code de la Construction et de l’Habitation, l’installation d’un garde-corps est obligatoire sur un balcon ou une terrasse dans certaines situations comme : 

  • La chute a une hauteur supérieure à 1 mètre.
  • Une pente présentant un angle d’inclinaison supérieur à 45 degrés.
  • Les fenêtres des bâtiments dont la partie inférieure se situe à moins de 90 cm du sol.

La hauteur minimale du garde-corps est de 1 mètre, mais elle peut être réduite à 80 cm si l’épaisseur de la structure est supérieure à 50 cm. Plusieurs critères justifient l’installation d’un garde-corps, notamment la hauteur de chute, les pentes inclinées de plus de 45 degrés et les fenêtres à moins de 90 cm du sol. Ces mesures de sécurité assurent la protection des occupants.

Sujet a lire : Lambourde en bois et en aluminium : utilités et avantages

Comment procéder à l’installation ou à la rénovation d’un garde-corps ?

Avant d’installer un garde-corps, il est important de signaler que vous devez effectuer une déclaration préalable à la mairie. De plus, il est essentiel de respecter les normes de sécurité pour assurer la protection des occupants et prévenir les accidents.

La hauteur d’un garde-corps est déterminée en fonction de sa largeur, conformément aux réglementations en vigueur. Ces règles ont pour objectif de garantir la sécurité des personnes dans les immeubles et de prévenir les incidents potentiels.

La résistance d’un garde-corps est de 60 N/ml pour les lieux privés et 100 N/ml pour les lieux publics. Les normes de sécurité s’appliquent aux rampes d’escalier, rambardes et balustrades, dans les bureaux commerciaux et les immeubles résidentiels. Les autres bâtiments accueillant du public doivent également respecter ces normes de sécurité.

Quelles sont les réglementations à suivre pour l’installation d’un garde-corps ?

Lors de l’installation d’un garde-corps balcon, assurez-vous de respecter strictement la réglementation pour éviter toute responsabilité en cas d’accident. Prenez les mesures nécessaires et effectuez les contrôles appropriés avant de commencer les travaux. Voici quelques actions à suivre. 

Installez un garde-corps lorsque le risque de chute dépasse un mètre, vérifiez que la hauteur de la balustrade atteint un mètre au niveau de la main courante, et comblez la partie basse du garde-corps sur une hauteur de 45 cm en utilisant des matériaux tels que l’acier, le verre ou d’autres matériaux compatibles.