Qu’est-ce que la pompe auto-amorçante ?

Une pompe auto-amorçante sert à aspirer l’eau même si cette dernière contient de l’air. Cela est rendu possible grâce à un orifice d’aspiration excentrée est visible. La pompe de surface auto-amorçante est composée d’un mécanisme qui facilite son démarrage. Il est préconisé de coupler la pompe à un surpresseur pour simplifier son usage. Ce dispositif est parfait pour irriguer les jardins et récupérer l’eau de pluie.

Mode de fonctionnement de la pompe auto-amorçante

Une pompe auto-amorçante fonctionne en deux étapes. Elle marche d’abord à l’image d’une pompe à anneau liquide. Un moteur électrique alimente la roue de la pompe qui tourne selon la rotation de l’arbre. Quand la roue tourne, cela crée un vide et l’air externe commence à entrer au creux de la pompe grâce à la conduite d’aspiration.

A lire en complément : Faire appel à un bricoleur professionnel pour vos travaux de rénovation

Un anneau liquide cylindrique se forme au sein du corps de pompe. Un joint étanche à l’air se crée pour empêcher le reflux de l’air au sein de la conduite d’aspiration. L’air est expulsé pour permettre au fluide de retourner au sein du réservoir et au creux du corps de pompe.

L’air est expulsé alors que le fluide monte de manière progressive jusqu’à la conduite d’aspiration. Cette procédure persiste jusqu’à ce que le liquide remplace l’air dans la pompe. Le mode de pompage commence et le fluide va se décharger. Pour réussir cette tâche, il faut trouver la meilleure pompe auto-amorçante.

Cela peut vous intéresser : Comment installer soi-même son panneau solaire ?

Avantages d’une pompe auto-amorçante

La pompe auto-amorçante présente de nombreux avantages. Elle est capable de traiter divers fluides. Elle peut même servir au traitement des liquides corrosifs, des solides en suspension et de la boue.

Par ailleurs, la pompe auto-amorçante est meilleure que la pompe submersible en ce qu’elle est capable de fournir continuellement du liquide même quand elle n’est plus immergée dans un réservoir.

Les différentes pompes auto-amorçantes

On peut retrouver divers modèles de pompes auto-amorçantes sur le marché. Ce sont par exemple :

–          Les pompes auto-amorçantes à amorçage liquide qui ont leurs propres chambres. Ces dernières se remplissent de liquide pour devenir des pompes auto-amorçantes ;

–          Les pompes amorçantes à air comprimé au sein desquelles l’air se transfère d’une buse vers un tube en forme de cône pour produire un vide. La conduite d’aspiration et l’air dans le corps de pompe sont aspirés, puis libérés dans l’atmosphère ;

–          Les pompes auto-amorçantes amorcées sous vide qui sont pourvues d’une pompe à vide et d’un flotteur à étanchéité positive. Ils se situent à la sortie de la pompe et permettent de faire le vide jusqu’à ce que la pompe se remplisse d’eau.

En quoi l’amorçage est nécessaire ?

L’amorçage est indispensable, car il minimise le risque d’usure de la pompe au moment du démarrage. Il empêche la roue de se lier d’air. Grâce à l’amorçage, la pompe peut transférer le fluide nécessaire.

Pour fonctionner dans les règles de l’art, la pompe a besoin d’être amorcée au préalable. Le gaz ou l’air sera éjecté de l’œil du coureur et de l’orifice d’entrée avant d’être remplacé par du fluide de pompage. Si le liquide n’est pas rempli, la pompe risque de ne pas fonctionner correctement.